Porsche 911 GT3 R Hybrid : 1ère mondiale à Genève

110 ans précisément après la première voiture à moteur hybride conçue par Ferdinand Porsche, le Lohner Porsche Semper Vivus
Par Jean-Michel Lainé le .

Porsche fait revivre ce concept de motorisation visionnaire pour une voiture de course GT conçue à partir d'un véhicule de série. Le 4 mars prochain, une Porsche 911 GT3 R dotée d'une technologie hybride innovante, sera présenté pour la première fois au Salon de l'automobile de Genève. Porsche inaugure ainsi un nouveau chapitre de l'histoire de la 911 sur les circuits, après plus de 20000 victoires en 45 ans.

Spécialement conçu pour les voitures de course, cette technologie hybride novatrice se distingue des systèmes hybrides conventionnels par sa configuration et ses composants. Ainsi, deux moteurs avant électriques développent chacun une puissance de 60 kW (82 ch) et complètent le moteur Boxer six cylindres de 4 litres situé à l'arrière de la 911 GT3 R Hybrid de 480 ch. En lieu et place des batteries que l'on trouve habituellement dans les véhicules hybrides, un accumulateur à volant d'inertie, placé dans l'habitacle à côté du conducteur, assure l'approvisionnement en énergie des moteurs électriques. L'accumulateur à volant d'inertie est lui-même un moteur électrique dont le rotor tourne à une vitesse pouvant atteindre 40000 tours/minute et qui stocke l'électricité mécaniquement sous forme d'énergie de rotation. L'accumulateur se recharge au cours des phases de freinage, lorsque les deux moteurs électriques de l'essieu avant inversent leur fonction et se transforment en générateurs.

Une fois l'accumulateur chargé, le pilote peut, si nécessaire, solliciter cette énergie supplémentaire, notamment lors des phases d'accélération en sortie de virage ou lors des manoeuvres de dépassement. En mode générateur, le volant d'inertie est en effet ralenti par voie électromagnétique, et fournit ainsi jusqu'à 120 kW (164 ch) d'énergie cinétique pour entraîner les deux moteurs électriques situés à l'avant. Le pilote dispose de ce supplément de puissance pendant environ 6 à 8 secondes après chaque phase de chargement.

L'énergie de freinage, qui était auparavant transformée en chaleur sans être récupérée, peut désormais être convertie en force motrice supplémentaire avec une grande efficacité. Le bénéfice apporté par la motorisation hybride, selon les situations de course, ne se mesure pas seulement en termes de puissance supplémentaire, mais également en termes de consommation. Plus sobre et plus performante, la 911 GT3 R Hybrid peut donc par exemple être équipée d'un réservoir plus léger ou espacer les ravitaillements en course.

Après son lancement à Genève, la 911 GT3 R Hybrid effectuera ses premiers essais en endurance sur le circuit du Nürburgring. Point d'orgue de ces essais, une participation aux 24 Heures est prévue les 15 et 16 mai prochains, sur la fameuse boucle Nord. Lors de cette course, la 911 GT3 R Hybrid doit avant tout faire figure de pionnier technologique et constituer un véritable «laboratoire de course» pour fournir des éléments d'information qui permettront une exploitation future de la technologie hybride sur les voitures de sport utilisées sur route.

porsche 911 gt3 r hybrid action


porsche 911 gt3 r hybrid schema

1) Electronique de commande 2) Moteurs électriques 3) Cable haute tension 4) Accumulateur à volant d'inertie 5) Electronique de Puissance

Dans le dossier Salon de Genève 2010


Commenter « Porsche 911 GT3 R Hybrid : 1ère mondiale à Genève »

rester connecté

m'inscrire perdu ?