Essai Mercedes C250 BlueTec modèle 2014

Mercedes Benz lance sa nouvelle Classe C, un toute nouvelle auto où rien ne semble avec été conservé. Une nouvelle conception avec de l'acier et de l'alu pour la légèreté, une nouvelle sensation de conduite, de tous nouveaux équipements, etc.

Par Jean-Michel Lainé

2014 est une année majeure pour Mercedes. La marque allemande renouvèle en effet, sa berline la plus vendue en France et ailleurs, la Classe C. Pour sa nouvelle génération de Classe C, Mercedes n'a pas hésité à tout bouleverser. Le style, la conception, l'équipement, etc. rien n'a été épargné par la cure de jouvence de cette Classe C qui fait face à une érosion des ventes sur le segment des berlines. Son inspiration de la Classe S, le vaisseau amiral de la marque à l'étoile, ne fait aucun doute surtout sur notre C 250 BlueTec équipée d'une élégante calandre.

Notre C 250 BlueTec s'orne donc d'une calandre plus classique, malgré la présence des volets actifs, avec ses 3 barres chromées et surmontée de la célèbre étoile qu'on perçoit sans mal lorsqu'on est au volant. Une autre calandre plus typée Sport est disponible. La nouvelle Classe C semble grande, d'ailleurs elle l'est un peu plus (+9.5 cm en longueur) notamment pour mieux se distinguer des dimensions de la CLA. Les optiques effilés surlignés par les feux diurnes et les clignotants accentuent l'impression de longueur du capot nervuré. Cette longueur de l'avant se révèle très nettement de profil où des plis de carrosserie dynamisent la ligne sur les flancs. L'arrière n'est pas aussi élancé et peut même paraître massif sous certains angles, notamment sur les côtés avec les feux volumineux. Un jonc chromé souligne le coffre où un très discret becquet est placé. Enfin, à la base du bouclier, on remarque la disparition des sorties d'échappement. La ligne chromée en reprend pourtant les contours, l'illusion est parfaite d'un coup d'oeil discret. Voilà pour le style, mais la conception n'est pas en reste avec cette fois-ci bien plus d'aluminium pour gagner sur l'ensemble de la gamme, un peu plus d'un quintal.

Malgré ses dimensions accrues, la nouvelle Classe C veut se distinguer par ses qualités routières. Pour la première fois, cette berline peut être équipée de suspensions pneumatiques AirMatic pour assurer à la fois du confort ou de la sportivité selon la situation. En mode Confort, la C250 est sujette à pas mal de roulis et tangage lorsqu'on enchaine les virages et les freinages appuyés, mais elle assure un confort bien supérieur à la précédente génération même avec nos grandes jantes. Les modes Sport ou Sport+ assurent un bien meilleur ressenti pour une conduite dynamique mais ne maltraitent pas les passagers pour autant. Le compromis est bon. Le mode Sport s'apprécie sur le réseau secondaire pour profiter de la réactivité de la C250. En effet, cette nouvelle génération apporte un gain non négligeable avec un train avant et arrière multi-bras, l'ensemble assure un guidage précis même si on rentre un peu vite en courbe. La motorisation diesel de la C250 BlueTec est très agréable avec son important couple de 500 Nm, surtout dans le relief où le moteur semble toujours disponible. Associée à la boite automatique 7G Tronic Plus, ce binôme assure un excellent agrément de conduite si on fait abstraction de la sonorité pas toujours assez discrète. Sans doute que la motorisation essence sera sur ce point bien plus intéressante. Quoi qu'il en soit, la nouvelle Classe C se distingue par une hausse très nette de son confort et de ses qualités dynamiques pour se replacer au sommet de la catégorie.

L'intérieur n'est pas oublié dans ce travail de fond. L'empattement augmenté de 8 cm permet un excellent accueil à bord. L'avant offre des sièges confortables au maintien agréable, une qualité qu'on retrouve à l'arrière où la place pour les genoux est astucieusement augmentée par les creux formés dans le dossier des sièges de devant. Le volume du coffre est tout à fait correct lui aussi. L'équipement a très nettement été enrichi. On retrouve des éléments chers à Mercedes comme le réglage des sièges sur la portière, non loin d'un des haut-parleurs Burmester qui équipent aussi la Classe S. La forme des aérateurs change à l'arrière et à l'avant. La planche de bord allie différentes matières à l'oeil comme au toucher, tout comme la console centrale qui accueille une élégante petite horloge. Tout en haut de la console, une tablette donne accès à toutes les fonctions mais elle n'est pas tactile. Sa manipulation se fait soit par la molette qu'on tourne ou presse, soit par le pavé tactile qu'on effleure juste devant l'accoudoir. Selon la fonction utilisée, l'un ou l'autre s'avère plus ou moins pratique. Juste à gauche, le bouton Agility permet de choisir le mode de conduite qu'on souhaite et notamment l'amortissement qui sera associé. Tout ceci s'affiche sur la tablette et est rappelé au centre du tableau de bord. Pour soigner l'accueil à bord, la nouvelle Classe C peut recevoir un toit vitré même au-dessus des places arrière et un diffuseur de parfum d'ambiance qui prend par contre pas mal de place dans la boite à gants.

essai Essai Mercedes C250 BlueTec modèle 2014
Essai Essai Mercedes C250 BlueTec modèle 2014

Bilan

A l'heure du bilan, on ne peut que constater que la nouvelle Mercedes Benz Classe C monte très nettement en qualité avec un confort soigné et un équipement bien plus riche. Dommage que la molette et le pavé tactile soient le plus souvent redondants et finalement pas forcément simples à appréhender. On apprécie par contre l'effort fait par la marque pour offrir un belle dynamique de conduite avec notamment un train avant remarquable. Agile et précise, cette C 250 BlueTec peut aussi se montrer particulièrement confortable notamment si vous optez pour les suspensions pneumatiques. Face à la concurrence, cette nouvelle Classe C affiche de sérieuses prétentions et redonne des couleurs au segment des berlines.

Par Jean-Michel Lainé

On aime bien

  • La belle dynamique de conduite
  • L'quipement nettement enrichi
  • Le style de petite Classe S

On aime moins

  • La molette et le pav redondants
  • La sonorit du moteur diesel
  • L'encombrant diffuseur de parfum
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
On vous regarde
On la dtaille
On l'coute

Vidéo essai Essai Mercedes C250 BlueTec modèle 2014

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai Mercedes C250 BlueTec modèle 2014

Fond d'écran

fond d'écran Essai Mercedes C250 BlueTec modèle 2014

Dimensions 1024x768 1280x960 800x600