Essai Vespa LX 125 3V

Essai Vespa LX 125 3V

Par Jean-Michel Lainé le .

Vespa revisite en douceur son LX 125 avec de petites modifications esthétiques et surtout une nouvelle motorisation 3 soupapes qui apporte un nouveau ressenti au guidon en plus d'une consommation en baisse et une sonorité plus agréable en ville.

Vespa offre un léger restylage au 125 LX (et 125 S) en 2012. Le principal intérêt n'est pas esthétique mais dynamique avec l'arrivée d'un tout nouveau monocylindre 3 soupapes pour satisfaire les normes antipollution. L'objectif est de consommer moins donc d'émettre moins de CO2, tout en conservant le ressenti Vespa. Un but pas si simple qu'il n'y paraît lorsqu'on s'attaque à une icône. Le LX remplace sa petite grille arrondie en bas de l'incontournable cravate Piaggio par un un petit bouclier (par sa forme) qui est toujours chromé. Le Vespa LX 125 3V se distingue par son phare arrondi, une selle Classic, une grande poignée pour le passager, l'absence de la béquille latérale et une boîte à gants comme sur le fameux PX. Mais la vraie nouveauté, c'est le moteur 3 soupapes.

Piaggio lance avec ce Vespa, un tout nouveau monocylindre 3 soupapes qui vient remplacer l'antique 2 soupapes. On retrouvera bientôt ce moteur sur d'autres modèles du groupe. Piaggio maintient tout de même les bases de cette motorisation : un moteur 4 temps simple arbre à cames en tête, refroidi par air. L'alésage est réduit et la course augmentée en comparaison avec le précédent bloc 2V. La troisième soupape est une d'admission. Cette nouveauté s'accompagne de la troisième génération d'injection, d'un nouveau variateur mieux adapté aux faibles allures, d'éléments à faible coefficient de friction et d'une optimisation de la circulation des gaz pour une consommation réduite. Avec cette motorisation, la marque annonce une baisse des émissions de CO2 de presque 30% et une conso inférieure à 2 litres aux à une vitesse de 50 km/h.

La conduite évolue en même temps que le moteur puisque notre Vespa gagne en réactivité au démarrage et en reprise jusqu'à environ 50 km/h. De quoi tenir la comparaison avec certains GT au moins sur les premiers hectomètres. Au-delà des 50 km/h, l'ambiance n'est plus la même au guidon en raison d'un comportement routier pas adapté à une vitesse de pointe proche des 90 km/h selon le relief, le gabarit du pilote et l'élan ... Ce n'est sans doute pas plus mal vu le manque de mordant du frein avant à disque, sans compter que les suspensions et les roues de petits diamètres n'aiment pas les mauvais revêtements, les rails de tramways et autres déformations de la chaussée. Le guidon doit être tenu avec fermeté pour parer aux mauvaises surprises comme sur l'ancien modèle 125i.

Ce nouveau moteur réduit également beaucoup les bruits de fonctionnement. Aucun claquement ou autre bruit disgracieux ne se fait entendre lorsqu'on appuie sur le bouton du démarreur et même après. Dans les centres villes surchargés, la sonorité de ce 125 n'est pas désagréable. Avec cette nouvelle disponibilité offerte par le monocylindre 3V, on a en main un des scooters les plus faciles à emmener. Son rayon de braquage incroyablement serré qui rend la direction très sensible à haute vitesse, permet de se faufiler partout sans aucun souci. La carrosserie toute fine de notre Vespa et la légèreté de l'engin offrent un excellent sentiment de liberté au guidon. Il lui manque tout de même de la garde au sol puisque les ergots de la béquille centrale accrochent très souvent le trottoir qu'on essaye de grimper. En dehors de ce désagrément, cette Vespa propose une facilité déconcertante même pour les novices. Enfin, ceux qui ont des petites jambes apprécieront la forme de la selle, peu haute et assez étroite contrairement à de nombreux scooters, elle facilite la pose des pieds au sol.

Bilan essai Vespa LX 125 3V
Bilan essai Vespa LX 125 3V

Bilan essai Vespa LX 125 3V

Il n'y a donc pas d'importants changements sur les nouveaux Vespa LX 125 et S 125 3V. D'un côté ce n'est pas plus mal puisque ce qu'on apprécie sur les Vespa, c'est justement ce style qui reste intact depuis près de 66 ans ou presque ! En revanche la nouvelle motorisation à 3 soupapes (2 d'admission) est moins polluante grâce à une consommation en baisse tout comme les émissions de CO2. On retrouve l'incomparable maniabilité de la guêpe et découvre de nouvelles sensations avec ce nouveau moteur 125 3V plus vif au démarrage et sur les reprises jusqu'à 50km/h. Un petit supplément de vivacité qui facilite le faufilage en ville qu'accompagne une sonorité plus discrète. Les points faibles demeurent, c'est-à-dire ses réactions sur de mauvais revêtements ou à vitesse élevée, son frein avant qui manque de mordant ou encore ses aspects pratiques limités. Pour ceux qui privilégient le style, l'esprit est conservé et le petit supplément de punch ne devrait pas déplaire. Les Vespa LX 125 et S 125 subissent une augmentation de tarif de 200 € par rapport aux versions 125 ie qu'ils remplacent.

On aime bien

  • Tonicit au dmarrage
  • Sonorit plus agrable
  • Emissions de CO2 en baisse

On aime moins

  • Excessive ractivit du chssis
  • Frein avant peu mordant
  • Bquille qui accroche les trottoirs
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Vespa LX 125 3V