Essai Benelli Velvet 125

Essai Benelli Velvet 125

Par Jean-Michel Lainé le .

Benelli introduit son nouveau scooter Velvet 125, un scooter urbain et assez pratique, à la ligne fine sur l'avant et originale

Benelli introduit son nouveau Velvet 125, un scooter urbain à la ligne fine sur l'avant et originale à l'arrière avec sa queue de canard. Il se montre pratique avec son pare-brise, son grand coffre (au regard de la taille du scooter) et le top case dont il est doté de ce côté des Alpes. Destiné à la ville, il permet de se faufiler en se démarquant avec ce scooter au dessin peu commun.

Confort <rank>3

La taille du scooter étant réduite, les petits seront bien plus à l'aise que les grands à son guidon. La selle relativement courte et étroite permet de s'avancer si besoin. Installé au fond de celle-ci, la partie réservée au passager vient appuyer en bas du dos. Les pieds peuvent se placer sur le plancher et une petite place est également disponible dans le tablier. On remarque que malgré la taille du Benelli Velvet 125, la hauteur du guidon n'est pas réellement gênante pour les grandes jambes. Le pare-brise manque de hauteur et de largeur pour bien protéger, mais il a le mérite d'être là et de contribuer tout de même à améliorer la protection. Le passager a pour lui une place réduite sur la selle. Les repose-pieds de type moto et les deux petites poignées conviendront pour transporter un enfant.

Pratique <rank>3

Même s'il n'y a pas de vide-poche et que le volume du Velvet limite l'espace disponible, il faut reconnaître qu'il se débrouille pas mal pour une machine de cette taille. En France, le Velvet 125 est livré avec un top case qui peut accueillir un casque Jet. Son coffre sous la selle est suffisamment grand pour mettre un casque intégral et d'autres choses. Il manque en revanche de largeur pour une sacoche de travail. Il y a un accroche sac dans le tablier mais pas de prise 12V pour recharger son téléphone.

Equipement <rank>2

L'équipement du Benelli Velvet 125 est réduit avec seulement une montre digitale et une jauge de carburant à aiguille au tableau de bord. Il est équipé d'une béquille latérale et d'une béquille centrale. La latérale est bien trop droite pour être stable dans la quasi-totalité des cas, l'utilisation de la centrale est systématique par sécurité. Enfin, un kick permettra de palier la panne de batterie après un hivernage par exemple.

Performance <rank>3

Le monocylindre de 125cm3 qui anime le Velvet développe 10.9ch et autorise tout de même une vitesse maximale de 105km/h. Concrètement, passer le cap des 95km/h est difficile, mais cela suffira certainement puisque ce scooter Benelli est destiné à la ville avant tout. On apprécie d'ailleurs dans cette utilisation sa linéarité et surtout sa discrétion sonore. Sa consommation s'est établie autour de 4.5L aux 100.

Sécurité <rank>3

Le Benelli Velvet surprend dès les premiers tours de roue par une suspension de qualité qui absorbe très bien les irrégularités de la route. Le tenue de route est des plus sécurisante dans la catégorie des petits scooters urbains et on apprécie qu'il ne perd pas pour autant sa maniabilité lorsqu'il s'agit de se faufiler. Les freins semblent dimensionnés pour les cylindrées supérieures, le Velvet existe en 150 et 250 dans d'autres pays. Ils sont très mordants et demandent un peu de vigilance surtout qu'ils ne sont ni combinés ni équipés de l'ABS. Si la puissance peut rassurer, il faudra tout de même se méfier des risques de blocages.

Bilan essai Benelli Velvet 125
Bilan essai Benelli Velvet 125

Bilan essai Benelli Velvet 125

La stabilité sécurisante de ce scooter urbain le rend très agréable à utiliser au quotidien surtout avec son moteur volontaire dont la sonorité reste feutrée. La consommation est un peu élevée et le freinage parait trop mordant au regard de l'utilisation et des performances de ce Velvet.

Le véritable point fort de ce scooter urbain avec ses dimensions réduites, est sa capacité de chargement avec un coffre qui peut accueillir un intégral en complément de petits affaires et un top case (pour la France) pour ranger un casque Jet. Rares sont les scooters urbains de cette taille qui en offrent autant surtout pour un prix de 1790€, top case inclus.

On aime bien

  • aspect pratique et taille rduite
  • suspensions scurisantes
  • niveau sonore discret

On aime moins

  • coffre trop troit pour une sacoche
  • freinage trs (trop) mordant
  • consommation un peu leve
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Benelli Velvet 125

# mots clés

Benelli Essais Benelli