Essai Piaggio MP3 125 Hybride

Essai Piaggio MP3 125 Hybride

Par Jean-Michel Lainé le .

Piaggio devance à nouveau la concurrence avec son trois-roues et cette nouvelle motorisation mixte, thermique et électrique

Arrivé en 2006, le Piaggio MP3 125 révolutionnait le monde du deux-roues avec sa troisième roue. Deux ans plus tard, c'est au tour de la version LT de voir le jour. Avec un élargissement de la voie avant, une pédale pour le freinage couplé et ses clignotants plus écartés, il devient accessible aux automobilistes même en 250 et 400cm3. 2009 marque un nouveau tournant, celui de l'hybridation. Piaggio non content de devancer la concurrence avec son trois-roues vendu à plus de 23000 exemplaires, enfonce le clou avec cette nouvelle motorisation mixte, thermique et électrique. Celle-ci n'est pour l'instant disponible que sur le 125.

Le moteur thermique et le moteur électrique sont mécaniquement et électriquement liés (voir schéma ci-dessous). Le moteur thermique assure la vitesse de pointe (environ 90km/h), l'autonomie sur les longs trajets et la charge de la batterie en mode Hybrid Charge. Le moteur électrique (15Nm) assure les démarrages vigoureux en soutenant le moteur thermique (16Nm) en mode Hybrid Power et un roulage en tout électrique si besoin. Pour piloter le tout, la commande d'accélérateur ride by wire (c'est-à-dire sans câble mécanique) et le système VMS (Véhicule Management System) assurent automatiquement la répartition de la charge des deux moteurs en fonction du mode sélectionné et de l'utilisation faite du scooter. Piaggio indique que la consommation est réduite de moitié, on ne pouvait pas le vérifier lors de cette prise en main, mais ceci l'amènerait à 2 litres aux 100, les 125 consommant environ 4 litres aux 100. Ceci est annoncé pour une utilisation 65% hybride et 35% électrique. Dans les grandes agglomérations françaises en l'absence de zone zéro émission à ce jour, l'usage devrait toutefois rester 100% hybride.

Confort <rank>3

On retrouve sur cette version hybride, les caractéristiques de son prédécesseur en terme d'assise et de confort. L'impossibilité de mettre les pieds contre le tablier et l'assise assez basse oblige à plier les jambes. La protection du pare-brise est correct jusqu'au milieu du buste en mesurant 1m80, au-delà il faudra opter pour un des pare-brises proposé en accessoire. Hybride ou pas, le passager est bien accueilli avec une large selle, un dossier rembourré et deux larges poignées pour se tenir.

Pratique <rank>1

Côté pratique, l'hybridation ampute le volume du coffre. L'avant de celui-ci est utilisé pour les batteries lithium-ion, seule la partie arrière est accessible pour des bagages. Un casque trouve sa place sans problème mais pour une sacoche de travail, il faudra vérifier avec la sienne. Il n'y a ni vide poche ni prise 12V. La batterie lithium-ion se recharge en phase de décélération, en mode Hybrid Charge avec le moteur thermique ou tout simplement en la branchant sur une prise électrique chez soi. La prise et le câble pour recharger la batterie lithium-ion se rangent sous la selle et sont donc toujours disponibles. Il faut compter 3 heures pour la charge à 100% et 2 heures pour 85% d'après Piaggio.

Equipement <rank>4

Le tableau de bord très typé automobile est constitué de deux cadrans à aiguille, un pour la vitesse l'autre pour la charge de la batterie lithium-ion en lieu et place du compte-tours. Au centre se trouvent les témoins et un afficheur digital pour les deux totalisateurs journaliers, la température de l'air ambiant, l'heure, l'odomètre et la température du moteur. Une jauge à aiguille est située dans le cadran de droite. Un témoin lumineux indique si le scooter est stabilisé. Le MP3 Hybrid est équipé d'une béquille centrale en plus du verrouillage vertical (en option) : ce système permet avec un bouton au guidon (à droite) de stabilisé le scooter. Inutile donc de sortir les pieds à l'arrêt (pratique pour les garder au sec) ou de le mettre sur sa béquille pour stationner. Lorsqu'on accélère et que le MP3 roule un peu, le verrouillage se libère automatiquement. Pour éviter qu'il ne roule seul (vu qu'il n'y a pas de boîte de vitesses), le MP3 est équipé d'un frein à main logé dans le tablier. Particularité de l'hybride, un bouton avec la petite note de musique actionne un avertisseur de présence. Il permet d'émettre un léger signal sonore en mode tout électrique pour prévenir les piétons qui ne nous entendent pas arriver. En effet, le silence de fonctionnement (en dehors de la ventilation des batteries) peut surprendre ! A droite, le bouton Hy Tech permet de passer d'un mode d'énergie à l'autre.

Performance <rank>2

Trois modes de transmission sont autorisés, deux hybrides et un 100% électrique. Le mode Hybrid Power est le plus couramment utilisé. Il combine au mieux les deux sources d'énergie pour réduire les émissions de CO2 (annoncée autour de 40g/km) et optimiser l'agrément de conduite. Le mode Hybrid Charge permet donner la priorité à la recharge de la batterie lithium-ion, le moteur électrique est moins sollicité. Enfin le mode tout électrique coupe le moteur thermique et permet de franchir des zones interdites aux moteurs à explosion. A noter que l'énergie récupérée à la décélération recharge la batterie lithium-ion quel que soit le mode utilisé. Enfin, en mode tout électrique, une marche arrière est disponible (3km/h maxi), même avec l'inclinaison du train avant bloquée : un must pour stationner dans des rues en pente !

A l'usage, on sélectionne le mode souhaité en appuyant sur le bouton Hy Tech à côté du démarreur. Il faut le maintenir enfoncé quelques secondes pour confirmer son choix. Le passage d'un mode à l'autre n'est pas très rapide mais peut se faire en roulant. En passant du mode tout électrique à un mode hybride, le moteur thermique se met en route automatiquement. Dans l'autre sens, il faut être sous les 20km/h pour passer aux 100% électrique depuis un mode hybride. Le Piaggio MP3 Hybrid est pénalisé par son gain de poids de 30kg pour cette hybridation. En Hybrid Power, les accélérations sont franches jusqu'à 45km/h environ, bien mieux qu'avec le MP3 125 standard. Jusqu'à 70km/h, le moteur électrique n'est plus en soutien, l'accélération est réduite. Au-delà, le MP3 se montre bien moins dynamique. De toute évidence, le MP3 125 Hybrid est destiné à un usage totalement urbain.

Le mode tout électrique est destiné à évoluer dans des zones zéro émission et non pas à un usage normal, impossible en effet de rentrer chez soi en tout électrique même si l'autonomie convient (20km environ). Les performances ne permettent pas de se fondre dans le trafic. En effet, le MP3 Hybrid est limité à 30km/h en tout électrique mais surtout, la linéarité du moteur électrique assure une évolution lente et des démarrages tout en douceur. Ce choix de comportement très linéaire de la part de Piaggio est totalement adapté aux zones zéro émission où la vitesse est limitée à 30km/h. Outre ce choix technique, ce qui étonne le plus, est le frein moteur. Contrairement à un scooter thermique qui se retrouve en roule libre sous les 20km/h (voire même 30), le MP3 Hybrid en possède encore un peu. En revanche, le frein moteur est étonnamment faible à une allure normale malgré la présence de ce moteur électrique.

Sécurité <rank>4

Dynamiquement, on retrouve les caractéristiques d'un MP3 avec 13kg de plus dans le coffre pour les batteries lithium-ion et 17kg supplémentaires pour le moteur, l'électronique et le câblage. Le poids des batteries remonte le centre de gravité, le scooter perd en maniabilité sur les changements d'angle. La tenue de route exemplaire que procure les 3 roues fait l'unanimité. On se sent très en sécurité et n'hésite pas à pencher en courbe. La stabilité lors de manoeuvres ou sur des freinages appuyés est incontestable. Particularité du MP3 par rapport à un deux-roues, lorsqu'en courbe une roue avant passe dans un nid de poule et pas l'autre, la direction bouge. La route n'étant que rarement régulière, la machine bouge un peu (on le ressent dans le guidon) alors que la tenue de route est très au-dessus du lot. Le freinage manque un peu plus de mordant avec le supplément de 30kg et ne possède toujours pas l'ABS. Le Piaggio MP3 Hybrid incite à une conduite apaisée, tout en douceur.

Bilan essai Piaggio MP3 125 Hybride
Bilan essai Piaggio MP3 125 Hybride

Bilan essai Piaggio MP3 125 Hybride

L'hybridation est une révolution dans le monde du deux-roues avec ce Piaggio MP3 hybride qui annonce une consommation et des émissions de CO2 en baisse (moins de 2L aux 100, 40g/km de CO2). Ses performances le limite par contre à un usage spécifiquement urbain en attendant peut-être de voir arriver un 250LT ou un 400LT Hybrid.

Si le volume du coffre est réduit avec la présence des batteries et que le poids est en hausse, on retrouve tout de même tout ce qui fait le succès de ce MP3, à savoir le sentiment de sécurité, la protection du tablier et un coffre arrière qui permet d'accueillir un casque. L'hybridation apporte une réduction des émissions de CO2 et l'accès à des zones interdites aux moteurs à explosion. A l'heure où on ne parle plus que de conduite éco-citoyenne, c'est un argument de poids.

On aime bien

  • le mode tout lectrique
  • baisse des missions
  • marche arrire pratique

On aime moins

  • manque de dynamisme
  • volume du coffre rduit
  • poids et freinage
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Piaggio MP3 125 Hybride

# mots clés

Piaggio Essais Piaggio