Essai Piaggio MP3 500 LT Business

Essai Piaggio MP3 500 LT Business

Par Jean-Michel Lainé le .

Un peu plus puissant et plus coupleux que le 400, il est aussi plus lourd du coup ce ne sont pas tant ses performances qui changent que le ressenti à la conduite grâce à un moteur à double allumage bien plus onctueux dans la circulation des grandes villes

Le Piaggio MP3 est un vrai succès commercial, particulièrement dans l'hexagone, et même si les ventes se tassent un peu parce qu'on ne va pas en acheter plusieurs non plus, l'intérêt qu'il suscite chez le néophyte en deux-roues motorisés ne se tarit pas, que se soit pour se déplacer en ville ou pour profiter des bienfaits des rayons du soleil. D'abord arrivé en 125 pour être accessible aux titulaires du seul permis B, il est rapidement passé à 250 puis 400 cm3 avec votre simple permis B, grâce aux versions LT qui classent ce scooter hors des catégories 2-roues dans la législation. L'arrivée de l'excellent moteur 300 pour remplacer le vieillissant 250 n'y fait rien, c'est le MP3 400 qui est sur toutes les lèvres. En 2011, Piaggio offrait à sa star une petite cure de jouvence avec un nouveau look sur l'avant, de nouvelles appellations et une motorisation supplémentaire de 500 cm3 plus puissante pour deux déclinaisons esthétiques que sont les Sport et Business (celui en photos).

A l'avant, sa calandre nid d'abeilles et la cravate Piaggio satinée sont mises en exergue sur cette évolution 2011. Le nouveau pare-brise est plus protecteur et génère moins de turbulences à haute vitesse. La selle avec les coutures apparentes est toujours assez haute bien que proche du plancher où on pose les pieds. Du coup ceux qui ont de grandes jambes on tout leur poids sur les fesses puisqu'il n'y a pas de place dans le tablier pour faire appui avec les pieds, contrairement à ce que propose un scooter GT à 2 roues. Ce n'est pas forcément très confortable d'autant que la pédale à droite réduit la place disponible pour le pied. En revanche, la protection de ce nouvel avant est un cran au-dessus de la précédente génération. Le passager est toujours chouchouté avec la large selle, le dosseret et deux grandes poignées pour bien se tenir. Au guidon on apprécie le large tableau de bord très typé automobile qui permet une lecture aisée de toutes les informations affichées notamment sur l'écran LCD : totalisateurs, température ambiante, heure, etc. La jauge est analogique et logée dans le cadran du compte-tours. A la main droite, on a le bouton pour bloquer le scooter la verticale à l'arrêt et éviter de sortir un pied les jours de pluie par exemple. Ce système se déverrouille automatiquement dès qu'on accélère, par contre attention à le verrouiller uniquement lorsque le scooter est bien droit sous peine de se trouver bloqué en déséquilibre ! On reprochait au MP3 de ne pas avoir de vide-poche dans le tablier faute de place. C'est maintenant partiellement comblé avec 3 compartiments très pratiques juste sous le pare-brise qui permettent de laisser quelque chose à l'abris des intempéries et à portée de main lorsqu'on roule. Enfin, le coffre avec sa double ouverture à télécommande est toujours aussi long mais toujours pas plus profond ... Vous pourrez y laisser vos raquettes de tennis ou de squash sans souci, voir même 2 casques mais attention car tous ne rentrent pas dans ce coffre qui paraît pourtant immense. Vérifiez avec les vôtres que la selle se referme correctement.

Le nouveau 500 est un peu plus véloce que le 400 qui a 6 chevaux, 9 Nm et 13 kg de moins : 5 à 10 km/h de plus selon le relief de la route, mais ce qui change surtout c'est le ressenti au démarrage et sur les relances. Le gain de couple le rend plus réactif à l'ouverture des gaz en étant sur le mode le plus sportif (sélection au guidon droit). Son nouveau double allumage offre, en plus d'une consommation semblable à celle du 400, bien plus de douceur, de progressivité et de confort de conduite. Face au 300 qui a remplacé le 250, l'écart est plus important qu'il ne l'était avec le 400 tant en terme de prix que de performance. Pour ceux qui hésitent en raison de la taille imposante de l'engin, le MP3 Yourban 300 LT est une excellente alternative qui conserve l'avantage des 3 roues. Car c'est bien pour ses 3 roues si rassurantes qu'on achète un MP3. Sa tenue de route exemplaire fait l'unanimité. On se sent en sécurité et hésite nettement moins à pencher en courbe. Les habitués des deux-roues seront surpris par les mouvements dans la direction lorsqu'en courbe une des deux roues avant passe dans un trou et pas l'autre. Ce n'est pas dangereux mais surprenant puisqu'un deux-roues ne fait pas ça. Enfin, les freins sont au guidon comme sur un scooter classique. Il y a la pédale qui agit sur les deux freins d'un coup (obligatoire pour l'homologation permis B) mais sa puissance est insuffisante, il vaut mieux prendre l'habitude d'utiliser les leviers. Le freinage manque un peu de mordant à l'attaque surtout avec le poids conséquent de ce MP3 et la vitesse tout de même élevée qu'on peut atteindre. Et malheureusement, on peut glisser sur le mouillé lors d'un freinage d'urgence puisqu'il n'y a toujours pas l'ABS dans la liste des options.

Bilan essai Piaggio MP3 500 LT Business
Bilan essai Piaggio MP3 500 LT Business

Bilan essai Piaggio MP3 500 LT Business

Par rapport au 400 qui reste catalogue, le Piaggio MP3 500 LT (quelle que soit la version) apporte un supplément de confort à la conduite par son nouveau moteur et une meilleure protection. Un peu plus de performance certes, mais l'écart n'est toutefois pas aussi flagrant qu'avec le 300. Le principal intérêt est dans le nouvel allumage de ce moteur qui permet plus de souplesse surtout à bas régimes. Inutile d'accélérer excessivement pour qu'il se mette en mouvement, on s'extirpe de toutes les situations en douceur sur un filet de gaz si besoin, avec une sonorité réduite en prime, à moins qu'un départ canon ne vous tente ... Quoi qu'il en soit, le freinage n'a toujours pas l'ABS et le guidage procure des mouvements parfois surprenants si vous avez l'habitude d'un véritable 2 roues, une sorte de louvoiement en courbe lorsque le revêtement n'est pas parfaitement plan. Ce n'est pas véritablement dangereux mais c'est surprenant. On regrette toujours que le coffre très long ne soit pas assez profond pour accueillir sans encombre deux casques intégraux : certains casques ne permettent pas de fermer la selle ! En revanche, le nouveau dessin de l'avant et de son pare-brise offre un surcroit de protection et le vide-poche juste sous le pare-brise est vraiment pratique au quotidien pour poser quelque chose le temps d'un déplacement. Notre MP3 Business LT 500 est disponible à 8999 euros comme le Sport, soit 600 euros plus cher que le MP3 Touring LT 400.

On aime bien

  • stabilit trs rassurante
  • quipement complet
  • grand coffre 2 ouvertures

On aime moins

  • freinage peu mordant
  • assise basse, genoux hauts
  • place pour le pied droit
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Piaggio MP3 500 LT Business

# mots clés

Piaggio Essais Piaggio