Essai Peugeot Satelis 125 Executive

Essai Peugeot Satelis 125 Executive

Par Jean-Michel Lainé le .

6 ans après son lancement, Peugeot revoit la copie de son fameux Satelis 125, un scooter GT haut de gamme qui a connu un gros succès commercial. Le dessin évolue en douceur, l'équipement est revu à la hausse et la motorisation nouvelle

Six ans après son arrivée sur le marché, Peugeot renouvelle son scooter GT toutes cylindrées confondues en commençant par le plus vendu, le 125. Le nouveau Satelis se veut plus haut de gamme, plus statutaire, plus premium, en un mot plus automobile que jamais. Lorsqu'on le regarde posé sur sa béquille, les différences ne sautent pourtant pas aux yeux sans être un expert sur le sujet. Malgré tout, la marque française assure que 80% des pièces ont été changées. Esthétiquement, les lignes se sont légèrement adoucies, les LED font leur apparition pour les feux diurnes et pour les fameuses griffes lumineuses à l'arrière comme on en trouve sur la 508 par exemple, la sellerie est nouvelle tout comme le tableau de bord, le coffre est particulièrement soigné, etc. Mais ce n'est pas tout puisqu'en plus de la ligne, la dynamique évolue significativement. La motorisation empruntée au Citystar est annoncée comme plus sobre et moins bruyante que sur la précédentes génération, et pour la sécurité, l'ABS confié à Nissin exerce maintenant sur les deux roues contrairement à la génération précédente dont seul l'avant en était équipé. Sur le papier, l'ampleur des travaux effectués semble donc importante, un sentiment qui se confirme lorsqu'on en prend le guidon.

Ce qui se remarque le plus lors de la mise en route, c'est le changement de sonorité. L'ancien monocylindre de 125 cm5 avec son désagréable bruit métallique laisse la place au nouveau bloc LFE (Low Friction Efficiency), un monocylindre également, que nous avions découvert sur le Citystar 125 lancé en 2011. Peugeot annonce tout de même une réduction du volume sonore de 3db, c'est-à-dire de moitié ! La consommation est elle aussi en baisse de façon significative de près de 20% selon la marque de Sochaux. Des changements dont on ne pourrait que se féliciter si la vivacité n'en avait pas pâti. En effet, s'il n'est pas évident de savoir si lorsqu'il s'élance le nouveau Satelis 125 est plus ou moins vif que son prédécesseur, ce qui saute aux yeux sur une voie rapide, est la vitesse de pointe qui perd pas loin de 20 km/h sur l'affichage du tableau de bord et par conséquent la vitesse de croisière sur ces mêmes axes. Là où l'ancien maintient sans peine et avec un peu de réserve les 110 km/h, le nouveau peine à les atteindre et ne les tient pas. C'est dommage, car l'excellente partie cycle est toujours au rendez-vous et le freinage amélioré autorisait sans souci de voir afficher 15 à 20 km/h de plus. En effet comme sur le premier du nom, le Satelis 125 offre toujours un maniement et une tenue de route d'un très bon niveau en termes de sécurité et de confort. L'assise abaissée participe également au sentiment de confiance au guidon pour ceux qui ont les jambes un peu courtes. Un vrai plus pour la sécurité, tout comme le nouveau freinage ABS couplé avant / arrière qui équipe désormais le Sat'. Le feeling est excellent, la puissance au rendez-vous et aucun mouvement ou vibration parasite ne vient perturber un freinage d'urgence : un vrai bon point.

Si le nouveau Peugeot Satelis ne transcende pas le genre du scooter GT à la conduite, on ne peut qu'apprécier les efforts faits sur les aspects pratiques par petites touches dans le but de peaufiner un bon produit plutôt que de le révolutionner. En dehors du pare-brise qui perd certainement un peu en protection en largeur tout au moins, tout le reste est un cran au-dessus de la précédente génération. Le tableau de bord typé  automobile  accueille un ordinateur bien plus complet qui se commande depuis une gâchette au guidon droit et qui affiche notamment la consommation moyenne. Pour les capacités de chargement, le coffre a fait l'objet d'une attention particulière. Moquetté, équipé d'une prise 12V et désormais éclairé (éclairage qu'on peut désactiver avec un interrupteur), on y range plus facilement deux casques intégraux alors que des gants ou quelques petites affaires trouvent leur place dans le vide poche qui ferme à clé. Pratique également, le petit rangement au centre du guidon qui permet de placer un badge ou un ticket de parking par exemple, est désormais bien plus qualitatif à manipuler. Le fameux système d'antivol, une chaîne qui vient se fixer sur le cadre à l'arrière du scooter, est toujours disponible sur les finitions les plus hautes. Enfin comme il se doit sur un scooter GT, le passager n'est pas oublié avec des améliorations notables. Tout comme le pilote, il profite d'une assise plus confortable. L'espace pour les pieds qui obligeait une extension de la cheville pour les poser disparaît au profit de véritables repose-pieds escamotables bien plus esthétiques lorsqu'ils sont repliés et réellement plus confortables une fois déployés puisque les pieds du passager s'y posent de façon parfaitement naturelle.

Bilan essai Peugeot Satelis 125 Executive
Bilan essai Peugeot Satelis 125 Executive

Bilan essai Peugeot Satelis 125 Executive

A première vue, le nouveau Peugeot Satelis 125 change donc peu. Esthétiquement ce n'est pas faux même si de nombreux détails sont modifiés à l'image des LED qui font leur apparition à l'avant et à l'arrière avec des griffes comme signature visuelle qui rappellent celles vues sur la 508, ou des traits moins acérés. Dynamiquement et en pratique, les changements sont par contre plus importants. La motorisation est identique à celle découverte sur le Citystar 125. A une baisse significative du niveau sonore et de la consommation, il faut toutefois ajouter une baisse des performances en comparaison de la première génération du Sat'. La vitesse de croisière de son prédécesseur sur voie rapide est désormais la vitesse de pointe de ce nouvel arrivant. Dommage car la tenue de route est toujours excellente et le nouveau freinage combiné avec l'ABS à l'avant et à l'arrière est particulièrement convaincant. En dehors des performances pures qui rendront peut-être septiques ceux qui y attachent beaucoup d'importance, le niveau d'équipement a été relevé. Le tableau de bord est plus qualitatif comme le petit rangement au centre du guidon, le coffre moquetté est équipé d'une prise 12V et de l'éclairage (désactivable avec un interrupteur), deux casques intégraux trouvent leurs places, une gâchette au guidon permet de manipuler l'affichage du tableau de bord sans lâcher le guidon, etc. Le passager appréciera certainement les nouveaux repose-pieds qui évitent désormais une hyper extension de la cheville. La montée en gamme du Satelis ne l'empêche pas de conserver un  prix à 4000€ , 3999€ précisément pour la version de base, auxquels il faut rajouter 600 euros pour la version Executive qui comprend l'ABS couplé et l'antivol qui se fixe au cadre du scooter à l'arrière.

On aime bien

  • Freinage combin ABS av/ar
  • Excellente tenue de route
  • Qualit en hausse

On aime moins

  • Moteur peu vloce
  • Protection du pare-bise
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Peugeot Satelis 125 Executive

# mots clés

Peugeot Essais Peugeot