Essai Vespa PX 125

Essai Vespa PX 125

Par Jean-Michel Lainé le .

Née en 1977, la célèbre Vespa est dans toutes les mémoires et représenterait presque l'Italie à elle seule : le PX 125 revient

Arrêté en 2007 après 30 ans de production, le Vespa PX 125 restait dans les mémoires comme un emblème des seventies, de la Dolce Vita et plus simplement une partie du patrimoine industriel de l'Italie au même titre que la Fiat 500. Toujours vivant dans le coeur des innombrables fans, on trouvait même de nombreuses copies neuves à la vente sous d'autres marques. Piaggio a donc décidé de lui faire passer les normes Euro3 et de remettre en vente l'original en cette année 2011. Que les puristes se rassurent, en dehors de quelques broutilles esthétiques, d'une nouvelle selle, d'un catalyseur et d'un échappement plus propre, rien ne change pour ce scooter en tôle incomparable avec son moteur 2 temps et sa boîte de vitesses à 4 rapports qu'on sélectionne de la main gauche : ça fume, ça fait peûte peûte, ça tient approximativement la route et ça fait voyager dans le temps au coeur d'une ville qu'on ne voit plus comme avant sans oublier l'incroyable affection qu'il suscite malgré sa liste de défauts longue comme le bras !

Confort <rank>1

La nouvelle selle se veut plus confortable, elle a la lourde tâche de compenser l'amortissement sec et le petit diamètre des roues qu'on maudit au moindre nid de poule, raccords de goudron et autres pavés biscornus. Le large tablier protège correctement les jambes et les pieds posés sur de petites bandes de caoutchouc antidérapant. Pour les cuisses, le buste et la tête rien ne les protège de la pluie : on prend l'air en grand !

Pratique <rank>2

Un petit accroche-sac sous le devant de la selle, un large vide poche qui ferme à clé mais qu'on peut ouvrir sans elle, c'est tout ce que propose ce PX 125. S'il est assez grand pour y glisser quelques affaires et pourquoi pas un petit sac-à-main qui sera au sec, c'est tout ce qu'on y range. Alors si l'accroche sac ne suffit pas, Piaggio propose des porte-paquets dans le style Vintage parfaitement assortis au Vespa. Pour rassurer ceux que le deux-temps effraie avec le mélange huile/essence, on trouve deux bouchons sous la selle, un pour le réservoir d'essence, l'autre pour le réservoir d'huile. Le mélange se fait automatiquement, vous n'avez pas à vous en soucier.

Equipement <rank>2

L'équipement est rudimentaire mais il ne date pas d'il y a 30 ans quand même puisqu'on trouve une jauge sur le petit tableau de bord. Une petite montre aurait été top, mais bon, seules les aiguilles sont admises sur l'autel de la nostalgie. L'unique béquille centrale évite au scooter de bouger à l'arrêt ou de risquer de basculer, elle s'utilise simplement. En revanche, il emmène ce qu'aucun autre scooter n'emmène : une roue de secours sous son aile gauche !

Performance <rank>1

Si vous ne connaissez que les scooters GT modernes, apprêtez vous à changer de siècle... Tout d'abord il faudra passer les vitesses avec une sélection imprécise qui se fait par câbles comme sur un vélo mais avec une mécanique bien plus dure. Prendre le coup pour monter et descendre tous les rapports sans anicroche demande de bien décomposer le mouvement sans précipitation : on coupe les gaz, on débraye avec le levier gauche, on tourne la poignée gauche vers la vitesse souhaitée et on embraye en accélérant seulement maintenant. Le seul avantage de cette boîte est qu'un démarrage en côte en plein Montmartre ne pose aucun souci alors que certains scooters modernes peuvent tout simplement ne pas y arriver. Inversement, on peut descendre avec du frein moteur, c'est agréable. Il est toutefois réservé à un usage urbain en atteignant difficilement 80km/h. Evitez donc les autoroutes urbaines pour votre sécurité et contentez vous du centre ville... ou des petites routes de campagne bucoliques.

Sécurité <rank>0

La sécurité est incontestablement le gros point faible du Vespa PX 125. Droit, il penche très fortement à droite par le poids du moteur que ne compense à gauche pas celui de la batterie et de la roue de secours, et le frein avant est mou alors que l'arrière à tambour est difficile à doser avec la pédale. Si on ajoute à tout ceci un rayon de braquage incroyable pour slalomer, un guidon qui semble totalement libre, un empattement rikiki et le fait qu'il faille jouer des deux mains pour accélérer, freiner et passer les rapports, il ne faut pas espérer rouler droit facilement. Une fois assimilé, on ne s'en soucie plus mais il conviendra de toujours prendre beaucoup de marge pour espérer faire face à une situation d'urgence.

Bilan essai Vespa PX 125
Bilan essai Vespa PX 125

Bilan essai Vespa PX 125

Rouler en Vespa PX 125, c'est rouler hors du temps non pas avec une copie au style rétro mais simplement avec l'original. Pour cela il faut passer sur les innombrables imperfections de ce deux-roues né il y a presque 35 ans qui n'est ni pratique (sauf pour se faufiler), ni confortable, ni performant et encore moins sécurisant. Vendu à 3390€ alors que pour 600€ de plus on peut rouler avec un scooter GT 125 qui offre tout, on peut légitimement se poser la question si le seul but est d'aller au boulot tous les jours. Ce que propose Piaggio en relançant la production de son PX 125, c'est d'entrée dans l'univers Vespa originel à la condition que vous ne sortiez pas du centre ville. Le capital sympathie de ce monument dédié à la Dolce Vita est tout simplement incroyable. Entre les gens qui viennent discuter, ceux qui veulent se faire prendre en photo dessus et tous les curieux qui y jettent un oeil, le PX n'a pas besoin de petites touches chromées et autres artifices pour se distinguer, c'est une carte postale à lui seul ! S'il fume (avec modération) et fait peûte peûte avec son moteur deux temps, il y a un domaine où il est bien plus fort que les autres scooters 125, c'est la consommation. Cette Vespa passe facilement sous les 3 litres aux 100km, autant dire qu'avec les 8 litres de réservoir, vous pouvez rouler...

On aime bien

  • Ligne intemporelle
  • Rayon de braquage
  • Consommation faible

On aime moins

  • Tenue de route
  • Conduite apprivoiser
  • Tarif lev
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Vespa PX 125