Essai Honda PCX 125

Essai Honda PCX 125

Par Jean-Michel Lainé le .

Honda propose une petite révolution avec le PCX 125, un scooter équipé d'un système Stop and Start ne consommant que 2.75L aux 100

Le Honda PCX 125 est une petite révolution dans le monde du deux-roues. Un système Start and Stop sur une auto n'est plus vraiment une nouveauté, mais sur un scooter cela n'avait jamais été proposé. Honda installe donc un système d'arrêt et de redémarrage automatique du moteur thermique sur son nouveau scooter, le PCX 125. Mais le plus étonnant est certainement la qualité de la mise en oeuvre de ce système d'une discrétion absolue, sans équivalence même dans l'automobile. Ce petit scooter ne se résume pas à l'intégration de cette technologie appelée Idle Stop sur le PCX, il fait preuve de qualités dynamiques remarquables pour un scooter de ce gabarit, d'une consommation ultra réduite et ne sacrifie pas pour autant les aspects pratiques. Un tour de force technologique comme les ingénieurs Honda savent le faire et proposé à un tarif des plus compétitifs à 2390€ soit 100€ de moins qu'un Lead 110 !

Confort <rank>3

Le PCX 125 n'est pas un scooter pour les grands, que ce soit pour la longueur disponibles pour les jambes ou pour la hauteur de selle, ce scooter Honda conviendra parfaitement aux petits (et moyens) gabarits. En revanche même en mesurant près d'1m85, le guidon ne vient pas toucher la cuisse lorsqu'on braque jusqu'à la butée. Pour les pieds, deux emplacements sont proposés comme sur un GT : sur le plancher ou contre le tablier, c'est Byzance ! Comme le conducteur, le passager ne devra pas être trop grand. La place sur la selle est réduite et les repose-pieds escamotables, par contre les poignées pour se tenir sont d'une préemption parfaite. Le point faible du PCX est certainement la protection un peu juste sous la pluie avec ce carénage original et joliment dessiné mais assez peu protecteur, et surtout, la bulle fumée qui donne un cachet un peu sportif mais qui protège bien peu.

Pratique <rank>3

Côté pratique, ce scooter d'entrée de gamme chez Honda s'en tire plutôt bien malgré sa petitesse et ses roues de 14 pouces. A l'exception du vide poche qui ne ferme pas à clé, le coffre de bonne taille accueille sans souci un casque intégral et quelques petites affaires. Il n'est par contre pas éclairé et n'est pas équipé d'une prise 12V. Pour transporter d'autres choses, il n'y a ni crochet dans le tablier, ni porte-paquet, ni plancher plat, il faudra donc faire avec le seul coffre qui est toutefois spacieux dans la catégorie. Une originalité vient de la commande d'ouverture du coffre et de la trappe à essence. Un interrupteur à droite du contacteur actionne l'un ou l'autre une fois que la clé est mise sur une position spécifique, entre la mise en route et l'arrêt du contact.

Equipement <rank>1

Le tableau de bord est minimal en dehors de l'afficheur digital avec la jauge, seule concession à la modernité. Il n'y a même pas un montre pourtant si pratique lorsqu'on roule en ville pour ses déplacements professionnels. S'il n'y a ni montre ni feux de détresse, le PCX a pour lui deux béquilles, une centrale et une latérale, et un contacteur protégé contre les dégradations.

Performance <rank>4

C'est donc pour ses performances et la confiance à son guidon que le PCX 125 est très appréciable. Avec 105km/h en vitesse de pointe, les grands axes ne sont pas son terrain favori. Par contre s'il ne développe que 11.3ch à 8000tr/min, il ne pèse que 124.4kg avec les pleins. Léger et très maniable, il se faufile facilement avec un rayon de braquage très très petit (2 mètres) et démarre plutôt énergiquement au feu. Le PCX reprend à son compte une technologie découverte sur le Zoomer (un 50cc 4 temps) avec un équipement unique qui combine le démarreur et l'alternateur pour rendre possible le Start & Stop sur ce scooter. Ce système peut être déconnecté avec un bouton au guidon. Le véhicule à l'arrêt depuis 2 ou 3 secondes, le moteur se coupe puis redémarre à la moindre rotation de la poignée comme tous les systèmes Start and Stop, sauf que... Sauf que le Honda PCX 125 redémarre instantanément, sans aucun à-coup ni aucun bruit perceptible

(arrêt et redémarrage automatique). C'est tout simplement bluffant ! Seul bémol, il ne semble pas redémarrer seul pour épargner la batterie, même après un arrêt de plusieurs minutes. Un témoin au tableau de bord indique qu'il est en veille (stand by, voir photo). En utilisation normale dans le flux du trafic, il faut reconnaître que ce système est incroyablement efficace et passe totalement inaperçu. On s'habitue rapidement au silence et à l'absence de vibration du moteur à un feu. C'est une véritable performance technologique qui permet aussi à ce PCX d'afficher une consommation ridiculement basse : 2.75 litres aux 100km mesurés sur l'essai, ce qui fait qu'avec le réservoir de seulement 6.2 litres on passe allègrement les 200km d'autonomie !

Sécurité <rank>3

Pour la tenue de route, le PCX sait mettre en confiance son pilote. La stabilité est sans réelle faille malgré un rayon de braquage incroyablement petit et une maniabilité accrue en raison notamment de petites largeurs de pneus (90 à l'avant, 100 à l'arrière). La suspension arrière est sans doute un peu ferme, mais l'ensemble est aussi confortable que sécurisant une fois en route. Le freinage mériterait sans doute un peu plus de mordant, surtout à l'avant. Le tambour à l'arrière commande un piston sur le disque de frein avant (système CBS) pour répartir la puissance de freinage au mieux, mais il n'y a pas d'ABS. L'ensemble fait son office correctement, aidé en ça par la bonne stabilité de ce PCX avec un centre de gravité assez bas et des roues de 14 pouces, exactement à mi-chemin entre les scooters grandes et petites roues.

Bilan essai Honda PCX 125
Bilan essai Honda PCX 125

Bilan essai Honda PCX 125

Avec son nouveau scooter PCX 125, Honda propose un remplaçant au Lead 110 très convaincant et économique à l'achat comme à l'usage. Avec une bonne stabilité, une excellente maniabilité et une vivacité efficace au démarrage, le PCX se place comme une solution très pertinente pour l'utilisateur urbain. Si la protection du pare-brise est un peu trop juste et l'équipement pourrait être plus complet (une montre aurait été pratique), il propose tout de même un coffre de bonne taille pour ranger sans encombre un casque intégral. Mais le tour de force de ce scooter réside sans doute dans sa motorisation et plus particulièrement dans l'élément qui fait à la fois office de démarreur et d'alternateur pour le Start and Stop. Totalement imperceptible dans son fonctionnement, on oublie sa présence et utilise ce deux-roues comme un autre sauf qu'à l'arrêt au feu, son moteur est coupé. Les redémarrages sont instantanés, ni à-coups ni vibrations ne viennent trahir la mise en route du PCX. Le Start and Stop du PCX est tout simplement bluffant et réellement efficace. Il faut ajouter au palmarès de ce scooter 125, une consommation très basse sur le marché : nous avons mesuré 2.75 litres aux 100km sur un usage mixte (ville essentiellement mais aussi route et voie rapide) ce qui porte l'autonomie à plus de 200km avec un réservoir de seulement 6.2 litres ! Si on ajoute à ceci son prix de ventre à 2390€, Honda propose avec ce PCX une des solutions les plus économiques et écologiques pour ses trajets quotidiens.

On aime bien

  • Fonctionnement du Start&Stop
  • Stabilit et prise en main
  • Consommation trs rduite

On aime moins

  • Protection du pare-brise
  • Mordant du freinage
  • Pas d'horloge disponible
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Honda PCX 125

Ecouter le son

# mots clés

Honda Essais Honda