Essai Yamaha Majesty 125

Essai Yamaha Majesty 125

Par Jean-Michel Lainé le .

Avec son air de scooter GT mais pas trop, il fait l'intermédiaire entre la finition de ceux-ci et les scooters d'entrée de gamme

Avec son avant si caractéristique qui semble prêt à avaler la roue, le Majesty 125 continue sa longue carrière en se bonifiant au fil des ans. Avec son air de scooter GT mais pas trop, il fait l'intermédiaire entre ceux-ci et les scooters d'entrée de gamme. Un mélange qui tire le meilleur des deux mondes, à savoir le côté pratique et la finition soignée d'un GT (à l'image de la selle par exemple) et le côté économiques des autres.

Confort <rank>4

La selle oblige à s'asseoir au fond en raison de sa forme. L'appui du bas du dos est pas mal du tout. Elle offre une assise pas trop haute et assez arrondie pour un bon confort mais qui limitera l'accès aux plus petits. La hauteur du guidon peut gêner lorsqu'on braque au maximum. Par contre, la forme en arc de cercle du plancher autorise de mettre les pieds où on le souhaite et de varier la pliure des jambes : un must ! La protection du pare-brise peut sembler un peu basse mais le résultat est bien, surtout qu'il protège aussi les mains comme sur un GT. Le passager a pour lui une selle moins spacieuse mais correcte, deux poignées sur l'arrière et des repose-pieds intégrés.

Pratique <rank>3

Le Majesty est doté d'un vide-poche dans le tablier qui ferme à clé et est profond à défaut d'offrir une grande ouverture. La selle bascule sur l'avant pour donner accès au coffre non éclairé, arrondi sur l'avant et tarabiscoté sur l'arrière. Toutes les sacoches pour ordinateur ni trouvent pas leur place, à vérifier. Un ordinateur 13" rentre mais il est trop vertical pour en mettre un plus grand et refermer la selle. Etonnamment, on est arrivé à mettre un casque intégral et un Jet (les deux en taille S, le Jet sans la visière) dans le coffre en forçant un peu pour fermer. Bref, un casque rentre sans souci, pour le second, il faudra comme pour la sacoche prendre les mesures de vos accessoires. Il n'y a pas de prise 12V ni de porte-paquet.

Equipement <rank>4

Le tableau de bord indique au centre la vitesse avec une aiguille. A sa droite un autre cadran contient la jauge et la tension de la batterie pour une seule aiguille... à la mise en route, l'aiguille indique la tension de la batterie et après quelques secondes, le niveau de carburant. A gauche un petit afficheur digital donne l'heure, l'odomètre et le totalisateur journalier. L'ensemble est sobre mais finalement complet. Le Majesty 125 est équipé d'une béquille latérale et d'une béquille centrale.

Performance <rank>2

La motorisation met le cap sur l'économie. Le monocylindre 4 temps à refroidissement liquide annonce 11.5 chevaux. Malgré un manque de peps en bas régimes, il approche les 100km/h en vitesse de pointe. Si ces performances n'en feront pas le roi du gymkhana, le Majesty table plutôt sur une économie avec une consommation qui peut tendre vers les 3 litres au 100 et un entretien qui devrait être bien moins onéreux que ses cousins GT bien plus sportifs.

Sécurité <rank>2

Avec ses roues de 12 pouces, sa fourche très ferme et sa suspension à peine moins, la direction est très vive et la stabilité réduite dans les grandes courbes. Il se débrouille par contre parfaitement pour se faufiler tourner dans les recoins de la ville. Le frein avant manque un peu de mordant mais assure sa mission, le frein arrière est pour sa part un peu faible pour un frein à disque. La partie cycle et le freinage correspondent bien à l'usage qui doit être celui de ce Majesty 125, le centre urbain avec un bon niveau de confort.

Bilan essai Yamaha Majesty 125
Bilan essai Yamaha Majesty 125

Bilan essai Yamaha Majesty 125

A mi chemin des scooters d'entrée de gamme du constructeur japonais et des GT plus dynamiques et bien plus onéreux aussi, le Majesty fait un mélange équililbré des deux mondes.

Des premiers il garde les performances et la sécurité, et des GT il emprunte du confort, des aspects pratiques et un équipement, le tout sans excès, juste ce qu'il faut que pour le quotidien soit agréablement vécu à son guidon.

On aime bien

  • libert de position des jambes
  • quipement assez complet
  • coffre relativement grand

On aime moins

  • coffre tarabiscot
  • performances du moteur
  • stabilit vitesse leve
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Yamaha Majesty 125

# mots clés

Yamaha Essais Yamaha