Essai Yamaha Vity 125

Essai Yamaha Vity 125

Par Jean-Michel Lainé le .

Affiché à moins de 2000€, le Yamaha Vity 125 fait simple et entend proposer la qualité japonaise au tarif des produits chinois.

Affiché à moins de 2000€, le Yamaha Vity 125 entend proposer la qualité japonaise au tarif des produits chinois. Le mot d'ordre pour réduire les coûts est de faire simple. Même à l'usage, ce scooter qui partage sa motorisation avec le Cignus X chez Yamaha, doit être économique en entretien comme au quotidien.

Confort <rank>1

Le Vity 125 est le plus petit scooter dans la gamme du constructeur. Avec ses petites roues de 10 pouces et son empattement de 1250mm, la place sur la selle est très réduite en longueur mais en largeur c'est correct. Il faudra serrer les genoux pour pouvoir tourner le guidon franchement sinon les mains viennent contre les cuisses. Les pieds peuvent se placer sur le plancher ou dans le tablier. Le passager n'est pas bien loti par manque de place. Le bout de selle qui reste est petit tout comme l'emplacement prévu pour ses pieds et les deux poignées de maintien ne sont pas agréables. En dehors du dépannage, ce scooter s'utilise principalement seul.

Pratique <rank>2

Malgré sa petite taille, le Vity possède un large vide-poche dans le tablier mais il ne ferme pas. Le coffre est aussi d'une taille honorable, des scooters plus grands n'en proposent pas autant ! On peut laisser son casque Jet sans souci et même quelques petites affaires en plus. Un porte-paquet permet de facilement arrimer un objet encombrant mais sa forme risque de gêner un peu pour mettre un top case. Enfin, le Vity 125 a un plancher plat et un accroche sac pour transporter son shopping. Mais la surface disponible laisse alors peu de place aux pieds.

Equipement <rank>1

Le tableau de bord est minimaliste avec seulement le compteur de vitesse et une jauge à aiguille. Pas de montre. Il est équipé d'une béquille centrale pour un stationnement sûr et le contacteur est protégé contre les dégradations.

Performance <rank>2

Le monocylindre 4 temps à 2 soupapes et refroidissement liquide développe 11.7 chevaux. Au regard du poids du Vity qui n'est que de 110kg, il se montre réactif tout en restant à la portée de tous, même débutants. Avec l'avantage du poids, le Vity se montre plus véloce que le Cignus X pour atteindre 100km/h. Mais ce scooter urbain est surtout facile à prendre en main suffisamment dynamique pour se faufiler en évitant tout de même les grands axes.

Sécurité <rank>1

Avec ses petites roues de 10 pouces, son empattement très court et des suspensions fermes, le Vity se fait malmené sur un mauvais revêtement et si on roule un peu vite. Le frein arrière à tambour manque de puissance alors que l'avant fait suffisamment son travail. A deux, le freinage est insuffisant, seul cela ira en se cantonnant à l'usage prévu pour ce scooter.

Bilan essai Yamaha Vity 125
Bilan essai Yamaha Vity 125

Bilan essai Yamaha Vity 125

Le Vity donne le minimum pour se promener en ville sans y penser mais avec un grand coffre tout de même pour la catégorie. Le confort, l'équipement et le dynamisme ne sont pas ses points forts au même titre que le freinage ou la suspension qui demande un peu de vigilance.

Le Yamaha Vity 125 brille par le volume de son coffre excellent vu les dimensions du scooter. Il se distingue aussi par son prix qui place ce scooter japonais arrivé en 2008 à moins de 2000€, 1999€ très précisément !

On aime bien

  • le prix moins de 2000
  • la facilit d'usage

On aime moins

  • le frein arrire mou
  • les roues de 10 pouces
  • le coffre un peu petit
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Yamaha Vity 125

# mots clés

Yamaha Essais Yamaha