Essai Yamaha X-Max 125

Essai Yamaha X-Max 125

Par Jean-Michel Lainé le .

Le X-Max est le scooter 125 GT et sportif de la marque qui tire son inspiration de son prestigieux grand frère, le T-Max 500

Le Yamaha X-Max est le scooter 125 GT et sportif de la marque qui tire son inspiration de son prestigieux grand frère, le T-Max 500. Le XMax mise sur un caractère sportif et un caractère dynamique pour séduire mais pas seulement puisque les aspects pratiques et les équipement ne sont pas oubliés pour autant ! Le voici en version Black XMax, une série limitée avec les mêmes caractéristiques en dehors de l'esthétisme.

Confort <rank>3

La forme de la selle oblige le pilote à s'asseoir bien au fond contre le petit dosseret et les amortisseur arrière sont fermes. Moins GT que sportive, elle colle parfaitement à la façon de rouler et l'image qu'on a au guidon du XMax 125. La position du guidon est idéale, mais selon votre taille la protection des mains peut venir toucher le genou lorsqu'on braque au maximum. Le pare-brise manque un peu de hauteur et de largueur pour être véritablement GT, il est lui aussi plus sportif. Le passager a pour lui une large selle d'une belle épaisseur et deux grandes poignées pour se maintenir parfaitement. Ses pieds sont sur des repose-pieds identiques à une moto.

Pratique <rank>4

Le X-Max apporte la preuve qu'un scooter peut avoir un design sportif et ne pas négliger les aspects pratiques pour autant. Un vide-poche de bonne taille et fermant à clé est présent dans le tablier. La selle bascule vers l'avant pour donner accès au coffre, l'accessibilité à la partie avant de cet espace n'est pas très aisé. A l'intérieur on place 2 casques intégraux sans souci, ses affaires de sport avec sa raquette ou encore une sacoche avec un ordinateur et ses dossiers. Un bémol sur la largeur à vérifier en fonction de sa sacoche. Bref, le coffre du Yamaha XMax 125 est certainement un des plus spacieux et plus vaste de la catégorie, dommage qu'il ne soit pas éclairé et qu'aucune prise 12V ne soit pas installée.

Equipement <rank>5

Le tableau de bord du XMax n'est pas le plus grand ni le plus beau mais tout un tas d'informations y sont. Il n'y a certes pas de compte-tours mais cet accessoire est de toutes les façons totalement inutile sur un scooter puisqu'il n'y a pas de vitesses à passer... Trois cadrans nous indiquent de gauche à droite le niveau de carburant, la vitesse et la température du moteur. Au centre en dessous, un petit ordinateur de bord fourmille d'informations : température ambiante, alerte risque de verglas, heure et deux totalisateurs journaliers avec pour chacun le temps de roulage et la vitesse moyenne : un must. Pour le stationnement, le X-Max est aussi équipé d'une béquille latérale et d'une béquille centrale.

Performance <rank>5

Le monocylindre 4 temps à refroidissement liquide de 14 chevaux est vif en reprises et autorise des démarrages toniques. Les relances facilitent grandement les déplacements en ville avec un dynamisme qu'on trouve peu chez la concurrence, en tout cas au niveau du ressenti. Sur les grands axes, la vitesse de pointe tourne autour de 120km/h, de quoi en plus de l'urbain, faire du péri urbain facilement.

Sécurité <rank>3

Le bon châssis, la sportivité de la fourche et de la suspension ainsi que les roues de 15 et 14 pouces (pour l'avant et l'arrière) procurent au Yamaha X-Max un comportement précis qui autorise une conduite incisive. Les freins sont puissants avec une attaque prononcée, ce qui correspond parfaitement à l'usage de ce X-Max. Malheureusement, ce scooter au caractère bien trempé ne possède ni freinage couplé ni ABS, même en option.

Bilan essai Yamaha X-Max 125
Bilan essai Yamaha X-Max 125

Bilan essai Yamaha X-Max 125

Sur le X-Max tout est bon, le confort (les amortisseurs arrière sont fermes), les aspects pratiques, sans oublier l'équipement et les performances qu'on ne trouve pas ou presque ailleurs. Le seul hic reste le freinage qui s'il est excellent, demandera de la modération sous la pluie, un freinage couplé et/ou l'ABS auraient été agréables.

Il n'est reste pas moins que le Yamaha X-Max montre qu'il est possible d'avoir un scooter avec un dessin soigné et de bonnes performances sans pour autant mettre de côté le volume du coffre et la richesse de l'instrumentation.

On aime bien

  • motorisation dynamique
  • grand coffre pratique
  • quipement complet

On aime moins

  • freinage pas coupl
  • pas de prise 12V
  • le design du Black
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Yamaha X-Max 125

# mots clés

Yamaha Essais Yamaha