Essai Suzuki SIXTeen 125

Essai Suzuki SIXTeen 125

Par Jean-Michel Lainé le .

Fin et agile, ses roues de 16 pouces assurent sa stabilité et le freinage couplé travaille pour la sécurité de ce Grandes Roues

Le Suzuki SIXTeen est le scooter à grandes roues de la marque japonaise. Fin et agile, ses roues de 16 pouces assurent sa stabilité et le freinage couplé travaille pour la sécurité. Comme ses congénères, ses aspects pratiques et de protections passent au second plan, ses points forts sont ses qualités dynamiques et la facilité de prise en main.

Confort <rank>3

On prend place sur le SIXTeen comme on s'assoit sur une chaise, c'est-à-dire de façon totalement naturelle. On est assis droit avec un guidon qui place les bras à bonne hauteur, les pieds posés sur le plancher plat, bien installé sur une selle ni trop haute et ni trop large sur l'avant. Celle-ci permet de s'avancer si on a les jambes un peu courtes. Il n'y a pas de pare-brise et donc pas de protection du buste ni de la tête, seules les jambes sont à l'abris des intempéries. Le passager a pour lui une selle large de bonne taille, des repose-pieds escamotable et deux larges poignées intégrées au porte-paquet pour bien se tenir.

Pratique <rank>3

Un petit vide-poche (avec une grande ouverture) qui ferme à clé est présent dans le tablier. Celui-ci est équipé d'un accroche sac. Le coffre non éclairé est assez grand pour ranger un casque Jet. Il n'y a pas de prise 12V. Un porte-paquet permettra de transporter des choses un peu encombrantes ou de fixer un top case. A noter que le plancher plat, en plus de favoriser l'accessibilité, permet de facilement y poser un sac.

Equipement <rank>2

Le tableau de bord est minimal avec 3 aiguilles, la température moteur à gauche, la vitesse au centre et la jauge à droite. Niché dans le tachymètre, on trouve un totalisateur kilométrique à rouleau et une montre digitale pour la modernité. Seule une béquille centrale est présent sur le Suzuki SIXTeen.

Performance <rank>4

Le monocylindre 4 temps à 4 soupapes et à refroidissement liquide, autorise une vitesse de pointe de 110km/h. Le scooter profite de son poids pour se montrer assez dynamique au démarrage et sur les reprises.

Sécurité <rank>4

La sécurité est sans aucun doute un point fort de ce scooter à grandes roues. Ses grandes roues de 16 pouces rassure sur un mauvais revêtement. La fourche et la suspension travaillent bien pour trouver le juste milieu entre confort et tenue de route. Son architecture et sa position au guidon font qu'on manie aisément le Suzuki SIXTeen. Le plus intéressant pour la sécurité est sans conteste le freinage. Puissant et avec un bon ressenti, il possède l'avantage d'être couplé, c'est-à-dire que le frein arrière et avant fonctionnent de concert lorsqu'on sollicite le frein arrière. Un véritable gage de sécurité lorsqu'on roule sous la pluie. Il ne lui manque que l'ABS.

Bilan essai Suzuki SIXTeen 125
Bilan essai Suzuki SIXTeen 125

Bilan essai Suzuki SIXTeen 125

A son petit coffre qui accueille un Jet et son petit vide-poche, le Suzuki SIXTeen ajoute son plancher plat et un porte-paquet pour l'aspect pratique. La protection et l'équipement sont réduits mais un peu plus complets que la concurrence directe sur ce dernier point.

Le véritable point fort du SIXTeen est la sécurité avec ses grandes roues et son freinage couplé (avant/arrière) qui offrent une prise en main évidente et de bonnes performances. Ce scooter urbain rassure sur de mauvais revêtement ou sous les intempéries.

On aime bien

  • freinage coupl AV/AR
  • vide poche dans le tablier
  • agilit et tenue de route

On aime moins

  • coffre pour Jet uniquement
  • pas de prise 12V dans le vide poche
Quotidien
Loisir
Duo
et
On vous regarde
On le dtaille

Photos essai Suzuki SIXTeen 125

# mots clés

Suzuki Essais Suzuki